Comment s’assurer une bonne ventilation chez soi ?

Publié par
s'assurer une bonne ventilation chez soi
  • il y a 3 mois

Lors des travaux de construction ou de rénovation d’une maison, le système de ventilation est souvent négligé. Or, il joue un rôle clé dans le confort ainsi que dans le maintien d’une bonne hygiène de vie dans une maison. Il permet en effet de renouveler l’air présent dans cette dernière et de lutter contre l’apparition de moisissures dans les zones humides. Vous trouverez dans cet article les informations utiles pour équiper votre maison d’un bon système de ventilation.

La ventilation mécanique contrôlée (VMC)

Le système de ventilation vise à amener de l’air frais dans les pièces de vie (bureau, chambre ou salon), tout en évacuant l’air humide contenu dans les endroits humides (douche, cuisine). La ventilation mécanique contrôlée, ou VMC, permet d’effectuer ce processus mécaniquement à l’aide d’un moteur. Un kit VMC complet est alors équipé d’un moteur installé dans un caisson, d’une bouche qui va servir de régulateur de débit, et enfin d’une gaine, branchée sur le caisson et reliée à toutes les pièces de vie.

La VMC double flux

Elle offre la possibilité de renouveler l’air dans la maison en fixant à l’avance les débits de renouvellement. Le terme « double flux » se réfère à deux réseaux de gaines distincts : le premier injecte l’air neuf dans les pièces de vie, tandis que le second extrait l’air vicié à partir des pièces de service (cuisine, douche). La VMC double flux possède aussi un échangeur thermique pour diminuer les déperditions de chaleur, et d’une prise d’entrée d’air afin de faire circuler l’air neuf/vicié.

Par ailleurs, un filtre VMC peut être ajouté à l’ensemble. Il permet d’une part de protéger l’échangeur et d’autre part de filtrer l’air entrant dans la maison. Selon AZP climatisation, société spécialisée dans l’installation de systèmes de ventilation et de chauffage, le filtre VMC doit être renouvelé fréquemment pour une meilleure ventilation.

La VMC simple flux

La VMC simple flux

Contrairement à la VMC double flux, elle ne possède qu’un seul réseau de gaines lié à un extracteur électrique. Généralement situé dans le grenier, il va aspirer l’air vicié à l’intérieur pour injecter de l’air frais de l’extérieur. Vous trouverez plusieurs modèles sur le marché, tels que la VMC simple flux auto-réglable, ou encore la VMC simple flux hygroréglable de type A/B.

La ventilation naturelle

Cette méthode de ventilation est la plus classique et la plus ancienne. Elle repose sur le phénomène physique de la convection, qui permet à l’air chaud contenu à l’intérieur d’être renouvelé par de l’air frais de l’extérieur. L’air chaud est en effet plus léger. Il tend alors à monter pour laisser place à de l’air froid. C’est le renouvellement d’air naturel. Pour la mettre en pratique, concevez d’abord le design de votre maison de manière à placer les ouvertures et les fenêtres dans la partie basse. Ensuite, positionnez des grilles de sortie d’air en hauteur. De cette façon, l’air chaud cumulé dans la maison sortira par les grilles en hauteur et l’air neuf entrera par les fenêtres situées en bas.

Catégories:
Aménagement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partage(s)