La plomberie

Publié par
Alain

Le plombier professionnel est un personnage le plus souvent insaisissable; en particulier lorsqu’une fuite .s’est déclarée dans la maison. Quand, par miracle, il arrive à temps, la facture qu’il présente laisse rêveur, si l’on songe que la majorité des frais incombe au déplace¬ment, et que, en fin de compte, dans la plupart des cas, on aurait très bien pu effectuer la réparation soi-même.

Le plombier professionnel est un personnage le plus souvent insaisissable; en particulier lorsqu’une fuite .s’est déclarée dans la maison. Quand, par miracle, il arrive à temps, la facture qu’il présente laisse rêveur, si l’on songe que la majorité des frais incombe au déplace¬ment, et que, en fin de compte, dans la plupart des cas, on aurait très bien pu effectuer la réparation soi-même.

Le plombier professionnel est le plus souvent introuvable; en particulier lorsqu’une fuite s’est déclarée dans la maison.

Le problème se pose d’ailleurs en termes identiques lorsque l’on souhaite poser un robinet dans le jardin, installer un lave-mains dans un coin du garage, ou brancher une machine à laver. Pour peu que l’on soit familiarisé avec une forme quelconque de bricolage, la tentation de faire les choses soi-même s’impose alors comme une nécessité.

Mais, pas plus qu’une autre discipline le bricolage de la plomberie ne relève du domaine de l’improvisation.
Soudures, réglages, entretien, petits aménagements nécessitent la connaissance de techniques précises, hors desquelles il est dangereux de s’aventurer quand, on a affaire à l’eau ou au gaz.. Le but de cet ouvrage est de permettre au bricoleur inexpérimenté de comprendre le mécanisme des appareils qu’il est amené à utiliser le plus fréquemment (robinets, siphons, tuyauteries, chauffe-eau, etc.), et d’effectuer sur ce matériel, dans les meilleures conditions de sécurité, les réglages, modifications et aménagements dont il peut avoir besoin.

Un outillage adapté, des techniques éprouvées, des précautions suffisantes, telles sont les données qui, au fil des articles sur ce site, vous permettront de venir à bout de tous les travaux de plomberie courants

L’outillage de plomberie
Il est plus ou moins important, selon que l’on veut effectuer un dépannage, réaliser une petite installation ou faire une grosse réparation. Mais plutôt que d’énumérer les outils nécessaires à chacune de ces opérations, ce qui entraînerait des répétitions fastidieuses, on peut ,lasser cet outillage en trois catégories :
1° Les outils d’usage courant, que vous possédez peut-être déjà.
2° Les outils et les matériaux spécialisés.
Cet outillage de base vous suffira pour tous les petits dépannages.
3° Les outils de soudure et de raccordement, nécessaires pour les petites installations et les grosses réparations.
Ces outils sont en vente dans les quincailleries, et au rayon « outillage » des boutiques en ligne de grand magasin.

Outils d’usage courant

Un lourd marteau de mécanicien, dit « rivoir», pour desceller, débloquer les filetages grippés, écraser certains tuyaux et, en rectifier d’autres. Sa frappe légère¬ment bombée permet de ne pas meurtrir le métal qu’il martèle.
Une petite clef à molette (capacité 15 mm) pour resserrer les petits écrous des robinets.
Une grosse clef à molette (capacité 60 mm) pour serrer ou desserrer les écrous de siphons ou de canalisations de vidange. Cette clef encombrante et relativement onéreuse, n’est pas toutefois aussi nécessaire que la précédente. Vous avez donc intérêt à l’emprunter lorsque vous en aurez besoin.
Une pince multiprise (à ne pas confondre avec la pince universelle) : c’est l’outil à tout faire du dépanneur; il s’avère parfois très pratique d’en posséder deux, l’une pour maintenir l’objet, l’autre pour manœuvrer. Faite pour saisir fortement tuyauteries, écrous ou pièces mobiles, cette pince sert également à tordre ou à former de petites pièces. Toutefois ses mâchoires garnies de dents risquent, lorsqu’on serre ou desserre, d’attaquer le métal : il faut alors protéger celui-ci à l’aide d’un chiffon de toile plié en plusieurs couches, notamment s’il s’agit de saisir une surface polie ou chromée.
Un petit tournevis (5 mm), pour les robinets et les appareils à gaz.
Un gros tournevis (de 10 à 12 mm), pour démonter certains appareils, et faire parfois office de levier, dans le but de modeler une tuyauterie déjà en place.
Une brosse métallique, pour détartrer ou désoxyder certaines pièces.
Une lime plate à métaux, pour rectifier des embouts de tuyaux ou de filetage déformés.
Une scie à métaux, pour couper les pièces métalliques irrécupérables et les tuyauteries. .,
Du fil de fer 12/10 pour confectionner des crochets de débouchage.
Une éponge « gros travaux » destinée à absorber les projections ou les écoulements d’eau pendant les travaux.

Matériel spécialisé
Un rouleau de ruban Téflon, pour assurer l’étanchéité de certains pas de vis de robinets, par exemple.
Une botte de graisse aux silicones, pour graisser les pas de vis.
Une bombe à basse pression ou une burette de liquide dégrippant pour débloquer les pas de vis grippés.
De la filasse, produit passe-partout, pour remplacer les joints d’un diamètre peu courant.
De la soudure à froid pour mettre un terme rapide à certaines fuites .
Une ventouse petit modèle. pour déboucher (dans certains cas) les éviers, lavabos et bidets.
Une ventouse grand modèle, indispensable pour déboucher une cuvette de w.-c.
Une série de joints en fibre, de tous calibres, vendus en pochette.
Une série de joints de siège calibrés, adaptables aux différents modèles de vos robinets.
L’absence, dans cette liste, des produits à base de soude caustique destinés au « débouchage rapide » des siphons, est voulue : plus ou moins efficaces, ces pro¬duits altèrent les joints de canalisation et sont d’une manipulation dangereuse.

Outils et matériel de soudure
Ils servent non seulement à colmater des fuites sur des tuyauteries et des raccords soudés, mais encore à effectuer des installations d’importance limitée .
La panoplie de soudure se compose pour l’essentiel des outils suivants
Un chalumeau, qui peut être une simple bonbonne de gaz butane de petite taille surmontée d’une tuyère. Efficace et bon marché, cet appareil est suffisant pour les travaux proposés dans cet ouvrage.
Une bobine de soudure en fil de 2 ou 3 mm de diamètre.
De la pâte décapante universelle, pour empêcher le métal de s’oxyder lorsqu’on le chauffe.

Un tampon de laine métallique permettant de désoxyder le métal à froid.
Enfin, pour couper les tubes, vous pouvez utiliser une scie à métaux, mais aussi un coupe-tube, d’emploi plus facile et plus rapide. Pour le faire fonctionner
• Desserrez le bouton de façon à dégager le passage du tube sur le berceau et le disque tronçonneur .
• Placez le tube sur le berceau, la partie à couper se trouvant juste au niveau du disque.
• Serrez le bouton A jusqu’à ce que le disque touche le tube et que le bouton résiste.
• Tournez le coupe-tube autour du tube en lui faisant faire une révolution complète.
• Resserrez le bouton.
• Faites à nouveau effectuer un tour complet au coupe-tube, recommencez l’opération jusqu’à ce que le tube soit coupé.
• A l’aide du triangle situé sur la poignée de l’appareil, grattez les bavures qui se sont produites à la frange intérieure de la coupure.

La rubrique du dépannage plomberie:

Les problèmes courant du matériel de plomberie
Faite vous même vos petit dépannage de plomberie.
Comment réparer une bonde de lavabo ou baignoire.
Comment réparer une fuite chasse d’eau ou changer un élément matériel.
Comment changer un robinet d’évier ou de baignoire.
Les réparation de fuite d’eau sur une canalisation ou appareils divers de votre plomberie
Comment déboucher une canalisation d’eau usée.
Savoir effectuer une réparation de robinetterie.
La réparation de canalisation et fuite de tuyauterie.
Réparation et entretien des appareils à gaz

Les réparations sur des canalisations de gaz ne présentent aucun danger si l’on a auparavant pris la peine de vider celles-ci de leur contenu. En général, la fermeture du compteur (obligatoire!) suivie de celle du robinet d’arrêt desservant le circuit, puis de celle de l’appareil à réparer, constitue une précaution suffisante. Attendez cependant, avant d’utiliser un chalumeau, un quart d’heure, de façon que le gaz ait fini de s’échapper.
Aucun risque donc, dans ces conditions. Mais la mise en place d’un appareil à gaz nécessite des réglages que l’on ne peut effectuer qu’en laissant le gaz fonctionner. Si vous n’êtes pas suffisamment attentif, ou que vous ne vous sentez pas enclin à suivre nos conseils à la lettre, mieux vaut vous abstenir d’effectuer vous-même ces travaux et faites appel à un spécialiste.

Cette rubrique comporte trois parties bien distinctes
– réparation des fuites de gaz.
– les réparations et révisions d’appareils ou d’installations.
– les réglages des appareils de chauffage et de cuisson a gaz.

Catégories:
Bricolage · Plomberie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager