Comment optimiser son éclairage

Publié par
Comment optimiser son éclairage
  • il y a 7 mois

En cette période estivale, quoi de plus important que la luminosité. Si cela est évident alors que les jours rallongent, il n’en sera pas de même dès l’automne venu. Comment optimiser son éclairage afin d’avoir tout au long de l’année et en toute circonstance une lumière digne de ce nom ? La lumière naturelle, bien sur irremplaçable, mais il faut compter aussi sur la lumière artificielle de jour comme de nuit.
Actuellement, les possibilités sont innombrables, tant au niveau technique qu’esthétique afin de libérer notre créativité et ce en toute sécurité.

Optimiser son éclairage en détails

Autant que possible, l’éclairage doit se penser à la conception de la maison. Prévoir des baies vitrées, des puis de lumières, des cloisons en briques de verre, c’est autant de passage pour la lumière naturelle.
Si on prend tu temps pour réfléchir à ces dispositions, on constatera que l’espace se retrouve dynamisé tout autant qu’organisé.

Si on ne peut pas prévoir à l’avance, la lumière électrique prendra le relais selon certains paramètres très simples :

  • Emplacement géographique de la maison.
  • Insuffisance d’éclairage dans certaines pièces.
  • Activité ponctuelle et/ou suivie en fonction des saisons et des pièces.

A chaque emplacement son luminaire. A notre disposition, lampe sur pied, lampe à poser, plafonnier, spots dirigeables ou non, lampadaire sans oublier plafond et sol lumineux, lumières d’ambiance intégrées à la structure ou non.

Le choix sera à faire en fonction des surfaces, de leur facteur de réflexion. Ainsi on sera surpris de constater que la couleur peut jouer des tours. Un carreau de faïence aura un taux de réflexion de 70 % alors qu’un bleu clair aura un facteur de 48 %. Un marbre blanc 83 % et un chamois clair 60 %. Un papier blanc 84 % et une peinture blanche 75 %. Se renseigner avant d’acheter est la première chose à faire. Les emballages de peinture tout autant que les vendeurs qualifiés seront là pour vous aiguiller.

On retiendra qu’une surface claire réfléchie mieux la lumière qu’une surface sombre mais il ne faudra pas se priver pour autant de sombre ou de foncé. L’ambiance qui se dégage d’un lieu est avant tout affaire d’harmonie de l’ensemble.

Votre choix sur l’éclairage se portera essentiellement sur deux grandes lignes de conduites :

  • Lieu de travail
  • Lieu d’habitation

Le lieu de travail recevra un éclairage uniforme et homogène avec, si nécessaire, un éclairage ponctuel. L’éclairage est avant tout fonctionnel mais il n’est pas interdit que le fonctionnel se marie à l’esthétique.

L’habitation quant à elle devra être animée par l’éclairage. Il jouera un rôle de décoration, de créateur d’ambiance. La lumière devra être modulable pour être fonctionnelle quand il le faut. Vous ne devrez donc ne pas prendre en compte seulement l’intensité lumineuse mais aussi la facilité avec laquelle vous pourrez transformer votre environnement, vos volumes.

Dans tous les cas, vous ne devrez pas avoir un éclairage violent et ciblé. Fini le néon qui trône au plafond de la cuisine, fini le plafonnier au dessus de la table du salon ! Cela crée une zone d’ombre désagréable d’un espace à un autre. Vous n’avez pas de continuité visuelle.
Tout autant, il faudra éviter les seuls luminaires créateurs d’ambiance. Cela fatigue la vue et n’offre pas assez de perspective à votre environnement.

Il faudra donc jouer entre les postes fixes et les postes modulables en fonction de votre mode de vie, de l’ambiance voulue.
Un projet réussi reposera sur l’équilibre entre un éclairage uniforme, peu de zones d’ombres d’une intensité régulière et entre des éléments modulables, créateurs d’ambiances comme des lampadaires, des spots, des lampes sur pieds, des bougies…

A votre projet, vous ajouterez l’impact psychologique de la lumière.

Plus une pièce est uniformément lumineuse, plus elle sera reposante, avec des zones ponctuelles fortes, elle vous dynamisera. Les tons froids et neutres ont besoin de lumière pour vivre alors que les tons chauds ont besoin de luminaires de faible intensité.

La lumière agit donc sur notre moral et les décisions que vous serez amenées à prendre influeront directement sur votre environnement et donc sur vous. Couleur, matière, lumière… Tout est lié et interagit. L’objectif principal est donc de créer un décor chaleureux, une ambiance harmonieuse qui vous correspond avant tout.

Pour avoir une liste des règles et recommandations au sujet de la lumière rédigées par des spécialistes, vous pouvez vous adresser à l’office de prévention . Vous aurez une liste des organismes concernés ainsi que des fiches détaillées.

Catégories:
Décoration

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partage(s)