: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Comment faire une chape maigre

Publié par
comment faire une chape maigre
Astuce brico

Les chapes maigres sont des éléments de finition. Leurs fonctions est d’assurer la mise à niveau du gros œuvre, permettant ainsi par leur état de surface la pose de revêtement de sol comme le carrelage, parquet, etc.

Tirer les niveaux

1. Prenez comme point de départ, le bas de la porte d’entrée. Toutes les autres menuiseries étant réglées au même niveau que celle ci, vous ne devrez rencontrer aucun problème lors de leurs ouvertures.

2. L’idéal est de se munir d’un niveau laser ou d’un niveau sur trépied. Ceux ci sont bien plus précis.
Sinon, reportez le trait de niveau à la règle métallique et niveau à bulle.
Mais, l’inconvénient avec la règle métallique, c’est que vous serez obligé de reporter plusieurs fois ce trait de niveau, et avec pour risque, il faut le dire, de le fausser sur la totalité de la construction.

3. Reportez cette côte de niveau sur toutes les menuiseries intérieures. Une fois tracé sur ces menuiseries, enfoncez une pointe pour repérer le tracé. Ils vous serviront de point de départ ou de moyen de contrôle (vérifiez que toutes les portes pourront bien s’ouvrir une fois le carrelage posé).

4/5. Dans les pièces de grande superficie comme le séjour, il est préférable de tracer des repères dans tous les angles et à mi longueur sur les murs. Ainsi, le contrôle sera plus aisé.

Avant la coulée


Il est important d’éliminer tous les résidus dû au passage fréquent (comme la terre etc).
Pour les décoller, utilisez une raclette de maçon. Balayez soigneusement pour dépoussiérer le support (dallage). Vous pouvez aussi utiliser un aspirateur adapté pour cette opération.

Il est indispensable de bien mouiller le support pour qu’il ne puisse absorber prématurément l’eau contenue dans le mortier.

Dosage pour faire le mortier

Faire un mortier
Pour un sac de 35kg de ciment, il vous faut ajouter environ 170 litres de sable d’une granulométrie 0/4 ou 0/5 et 42 litres d’eau.

Pour obtenir un mélange homogène, la quasi totalité de l’eau doit être introduite dans la bétonnière en premier, ensuite la totalité du ciment, puis le sable.
Le mélange doit toujours rester à ras de la cuve de la bétonnière pour qu’il puisse être malaxé correctement. Et la cuve remontée doit être progressivement au fur et à mesure du remplissage (voir fiche  » réaliser une gâchée de béton « , même façon de procéder).
Un produit d’accrochage n’est pas nécessaire, mais peut être utilisé pour les pièces à grands passages.

Le mortier ne doit pas rendre son eau et rester bien compacte une fois pressé entre vos mains.

Le dosage en eau est comme toujours estimé au jugé, il est préférable de réaliser une première gâchée en incorporant les trois quarts de l’eau nécessaire. Et d’en rajouter au fur et à mesure.
Une fois la première gâchée terminée, vous saurez exactement la quantité d’eau nécessaire par gâchée.

Petit rappel :

  • Sac de ciment de 35kg
  • Une pelle vaut 4 litres,
  • Un seau vaut 10 à 12 litres,
  • Une brouette vaut 60 litres

Façonner les règles

Après avoir mouillé le dallage, déposez le mortier par bande rectiligne et parallèle.
Leur écartement sera déterminé par la règle métallique utilisée. (il est préférable d’avoir à sa disposition plusieurs règles métalliques de longueurs différentes).
Reportez le niveau sur le mortier, effectuez y plusieurs repères.

Prenez une règle métallique.

Imprimez lui un petit mouvement de sciage pour niveler et enlever le surplus de mortier. Ne cherchez pas à atteindre les repères du premier coup, faites plutôt 2 ou 3 passages.
Le dernier passage doit être plus rapide (le mouvement de sciage) tout en faisant pratiquement du sur place quand vous ramenez la règle vers vous, cela lissera légèrement la surface du mortier. Vous obtiendrez ainsi une surface plus plane.
Pour les règles suivantes, il suffit de reporter des repères à l’aide de la règle métallique et du niveau. Et les niveler à leur tour comme indiqué ci dessus.

Voilà les règles sont faites !!!!
Ne réalisez les règles que pour une seule pièce à la fois.

La coulé du mortier
Pour désolidariser la chape sur toute sa périphérie, utilisez du polystyrène. Vous trouverez ces rouleaux dans tous négoces de matériaux bâtiment.
Réalisez cette opération sur la périphérie de chaque pièce.

Comblez le vide sous les menuiseries extérieures. N’hésitez pas à bien compacter le mortier.
Remouiller le dallage, si nécessaire.
Déposez et redressez grossièrement le mortier à la pelle.
Puis nivelez plus soigneusement à la truelle la partie devant être tirée dans l’immédiat. Cela vous évitera de trop forcer lorsque vous tirerez la règle.
Pour redressez la chape, imprimez un petit mouvement de sciage à la règle métallique tout en la ramenant sur vous.
Et finissez par la tirer sur vous, une ou deux fois, cela éliminera les petites imperfections du au passage de la règle.
Tirez la chape par petite bande d’une longueur correspondante à une longueur de bras pour vous simplifier la tache.
Un léger talochage peut être effectué pour fignoler la surface. Prenez garde à ne pas trop insister, vous pourrez obtenir l’effet inverse, au lieu de rectifier la petite imperfection, vous risquerez dans créer.
Alors juste un petit passage sans insister !!!!

Soignez la périphérie. Le mortier à tendance à être légèrement plus haut à ces endroits. Utilisez la taloche pour égaliser.
N’hésitez pas à contrôler le niveau entre les pièces pour voir s’ils coïncident parfaitement.
Lorsque vous attaquez une pièce, il est préférable de la finir. Si cela n’est pas possible par manque de temps ou de matériaux, étalez le mortier qui constitue les règles, puis arasez le mortier à 45° pour réaliser une reprise convenable le lendemain.

Laissez sécher environ 72 heures la chape avant de commencer la pose du carrelage ou autre.

Si vous voulez réalisez une pose de carrelage sur chape fraîche, saupoudrez la surface de la chape avec du ciment. Puis posez vos carreaux au fur et à mesure de l’avancement de la chape. Mais il est préférable de laisser cette méthode aux professionnels ou aux bricoleurs chevronnés.

Catégories:
Maçonnerie · Rénovation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager